Chasse-partie - juillet 1718

Chasse-partie de l’Espadon & son équipage
Lesquels, libres gens de mer & aventuriers, ont convenu des règles suivantes pour la bonne marche du navire, la sauveté de chacun et le partage de leurs prises de guerre, pour toute la durée de leurs courses.

De nos institutions & de la discipline :
Les privilèges communément admis dans les possessions françaises sont abolis à bord.

De l’Assemblée & du Conseil :

  • L’équipage réuni en Assemblée a élu loyalement les membres du commandement.
  • Le Quartier-maistre a pouvoir de réunir ladite Assemblée, à la demande de l’équipage pour les faits graves et les décisions extraordinaires.
  • Seule l’Assemblée peut amender le présent contrat.
  • Les décisions ordinaires sont prises au sein d’un Conseil de huit à douze membres élus par l’équipage.

De la discipline :

  • Le Quartier-maistre et le Maistre d’équipage procèdent à un amatelotage après le recrutement et lorsque des ajustements sont nécessaires.
  • En situation de chasse, de fuite, de branle-bas de combat, de tempête et plus largement de grand péril : l’autorité d’aucun membre du commandement ne saurait être contestée par ses subordonnés. Capitaine, second, canonnier ont droit de vie ou de mort à bord dans ces situations. Chacun d’eux est comptable de l’exercice de ce droit face au Quartier-maistre et à l’équipage.
  • L’incompétence notoire, la couardise, la trahison, qui mettent en danger l’équipage peuvent être dénoncés par chacun et rapportés au Quartier-maistre, y compris s’ils sont le fait du commandement. Selon la gravité des faits, le Capitaine, le Conseil ou l’Assemblée décident de la peine et de son application.

 

Des interdits :

  • Tous les hommes étant libres, l’esclavage est aboli à bord, et les esclaves à bord des prises affranchis.
  • Les jeux d’argent sont interdits à bord. Leur pratique punie de mort. Si une querelle éclate, tous seront mis aux fers jusqu’à leur punition.

 

Des querelles & duels :

  • Toute querelle gênant la manoeuvre conduit les fautifs aux fers, en attente d’une sanction.
  • Deux hommes peuvent demander au Quartier-maistre l’organisation d’un duel à terre. Lequel verra les deux belligérants s’affronter au pistolet d’une seule balle chacun, qui si elle n’a pas réglé le différent, conduira à un duel au premier sang.

Des armes, poudres & munitions :

  • Chacun est responsable du bon entretien de ses armes, sous peine de sanction.
  • Les munitions de guerre sont sous la garde du Maistre canonnier dans la Sainte-Barbe. Capitaine, Second, Canonnier et Quartier-maistre y ont accès.
  • Les munitions de bouche sont sous la garde du Cambusier. Les repas sont communs à tous les membres d’équipage et préparés par le Coq et ses aides. L’accès à la cambuse est libre. Le Cambusier peut décréter un rationnement après en avoir informé le Quartier-maistre et le Capitaine.


Prises, butin et armement du navire

Le butin est confié au Quartier-maistre, lequel en fera la distribution selon le règlement ci-dessous et après règlement des indemnités & primes diverses. Dans la mesure du possible, le butin sera vendu avant cette répartition.
Si la nécessité contraint à la levée d’une participation pour l’équipement ou l’entretien du navire ; icelle sera décidée en Conseil, et les fonds sous la garde du Quartier-maistre.

 

Indemnités de blessures
150 pièces de huit pour un oeil,
900 pour les deux.

300 pièces de huit pour la bonne main ou le bon bras,
900 pièces de huit pour les deux.

150 pièces de huit pour un doigt ou une oreille

300 pièces de huit pour un pied ou une jambe,
900 pièces de huit pour les deux.

300 pièces de huit pour la perte des génitoires.

Primes
300 pièces de huit sont réservées au Chirurgien pour son coffre à médications et son matériel.
15 pièces de huit lui seront versées pour chaque homme d’équipage qu’il sauvera d’une blessure grave.
Les deux meilleurs pistolets appartiennent au premier à avoir signalé la prise.
45 pièces de huit récompensent une grenade bien lancée
Moucher le capitaine ennemi est récompensé de 45 pièces de huit
Le second 30, le canonnier 18, les maistres canonnier et d’equipage 9 l’un, le quartier-maistre 5.
Le Quartier-maistre peut accorder une prime de 150 pièces de huit pour un fait d’armes exceptionnel, méritant une reconnaissance particulière de l’équipage.

Lots
Le butin lors des prises est réparti entre les participants comme il suit :
Pour le Capitaine : deux parts
Pour le Canonnier, le Second, le Quartier-maistre, le Chirurgien : une part et demie
Pour le Pilote, le Maistre d’equipage, le Maistre canonnier, le Maistre voilier, le Maistre calfat & le Maistre charpentier : une part et un quart
Pour chaque membre d’équipage : une part

Published in:Articles |on février 10th, 2011 |

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 15 articles | blog Gratuit | Abus?